top of page
  • Photo du rédacteurromain carassus

Quand la rénovation d’un logement peut tourner au cauchemar…

Ceci est une histoire vraie, les noms et les lieux ont été modifiés.

Pascal et Charlotte, mariés, 2 enfants, viennent d’acquérir un appartement à Paris, tout est à refaire, c’est l’achat de leur vie.

Pascal a un budget à respecter, Charlotte rêve d’un appartement design, à son image.

Via le « bouche à oreille », Pascal rencontre l’entreprise Rénovation_Logement… le courant passe bien, les travaux peuvent commencer la semaine prochaine, il faut tout casser pour tout reconstruire, tout sera fini dans 3 mois…

Les clefs sont remises à l’entrepreneur avant même de finaliser le projet et d’établir le premier devis, une équipe de démolisseurs dévaste l’appartement… et Pascal comprend à ses dépens qu’il est désormais pied et poings liés avec Rénovation_Logement…

Le devis pour la reconstruction est stratosphérique, « Vous ne signez pas… pas de problème, je retire les équipes du chantier », tel est le chantage imposé au couple… il faut se battre pied à pied pour tenter de revenir dans l’enveloppe initiale…

Le projet de reconstruction ne correspondra pas vraiment aux aspirations de Charlotte, pour limiter les coûts, les murs seront peints en blanc, une faillance bon marché sera posée dans les salles d’eau et la cuisine et, exit le dressing sur mesure de la chambre parentale.

Les retards de livraison des matériaux s’accumulent, les ouvriers ne sont jamais là aux dates annoncées, les voisins excédés par la longueur des travaux postent des billets rageurs dans la cage d’ascenseur et, toute la famille a dû s’installer dans un logement de fortune prêté par les parents de Charlotte…

Pascal est stressé, il passe son temps au téléphone pour tenter de relancer tout le monde, Charlotte déprime et fait la tête tous les soirs.

6 mois plus tard, Pascal prend une décision radicale, il arrête le chantier et vire Rénovation_Logement.

Il passera les 6 mois suivants à tenter de piloter lui-même la suite des travaux avec d’autres artisans… en piochant dans ses économies…

La pendaison de crémaillère aura lieu avec un an de retard, les malfaçons et le manque de charme du résultat final imposeront au couple de se lancer dans une nouvelle rénovation quelques années plus tard…

Moralité de l’histoire :

Un chantier de rénovation ne s’improvise pas et choisir entrepreneurs et artisans peu scrupuleux peut vous coûter cher, non seulement en termes d'argent, mais aussi en termes de temps et de stress.

Nos services de Contractant Général pour Particulier vous permettront d’éviter bien des déboires.

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Rénover son investissement locatif ne s'improvise pas

Ceci est une histoire vraie, les noms et les lieux ont été modifiés. John et Sarah ont fait pour leurs vieux jours un investissement locatif. A coup sûr ce sera un bon complément de retraite. Il s’agi

Comments


bottom of page